Plateforme des membres et amis de Finance Watch en France

La crise financière de 2008 a ébranlé de nombreuses certitudes de la théorie économique dominante. Les nouvelles régulations adoptées dans son sillage sont à la fois nécessaires et insuffisantes. Elles vont dans le bon sens et doivent être approfondies, mais aussi défendues face aux nouvelles tentatives de dérégulation.

Une vision partagée :

Les participants de la plate-forme française partagent les convictions suivantes :

  • Une finance mal encadrée ne peut qu’alimenter de nouvelles bulles spéculatives et générer de nouvelles crises économiques ;
  • Les risques systémiques diagnostiqués en 2007/08 ne sont toujours pas maîtrisés ;
  • En cas d’une nouvelle crise systémique, les contribuables seront toujours obligés de couvrir les pertes encourues par le secteur bancaire et financier privé ;
  • L’argument qui fait de la dérégulation financière le levier de la relance de la croissance et de l’emploi nous paraît fallacieux et sans fondement scientifique.
  • Les réformes entreprises jusqu’ici n’ont pas suffi pour orienter l’épargne et le crédit vers des objectifs politiques cruciaux comme la lutte contre le changement climatique, la transition énergétique, la résilience des petites et moyennes entreprises, la cohésion de nos territoires ou encore le développement des pays du Sud. Une telle réorientation nous paraît nécessaire pour relever les grands défis auxquels nous sommes confrontés, et elle concerne directement la réglementation du secteur.

Deux espaces de discussion en ligne* :

  • Discussion généraliste sur Finance Watch France, et tout aspect de la régulation financière : la liste de diffusion “Changer la Finance”
  • Discussion et entraide pour le plaidoyer sur le financement de la transition écologique et ses liens avec la régulation financière : la liste de diffusion “Finance Transition”

*Pour ceux qui sont trop jeunes pour utiliser les emails, on peut aussi se réunir sur Facebook

Une newsletter en français :

Finance Watch envoie également tous les 1 à 2 mois une newsletter en français :

S’inscrire à la newsletter

Articles et unités pédagogiques en français

Unités pédagogiques :

Unité pédagogique – comprendre la finance #1 : Séparer les mégabanques

Unité pédagogique – Comprendre la finance #2 : Exclure les services financiers du TTIP ?

Unité pédagogique – Comprendre la finance #3 : De quels marchés financiers avons-nous besoin ?

Unité pédagogique – Comprendre la finance #4 : Capital bancaire : la résurrection d’un mythe

Articles récents (2018 et 2019) :

La fascination de l’ogre – ou comment desserrer l’étau de la finance

Les milliards volés du #CumEx ou l’urgence de changer la finance

Capture des États par les lobbys : la démocratie confisquée

Les accords de commerce privent les Etats des moyens nécessaires pour réguler la finance

BNP Paribas – L’histoire d’une dérive

Le Secours Catholique rejoint le combat pour re-réguler la finance

Plus de dérégulation de la finance ne soutiendra pas les PME

Les marchés financiers globalisés contre la transition écologique

Votre épargne doit-elle financer un avenir durable ou une “économie burn-out” ?

Un “green supporting factor” fragiliserait les banques et n’aurait qu’un faible impact sur le financement de la lutte contre le réchauffement climatique

Mettre la finance au service de la transition énergétique

Participants :

Organisations participantes : 

Participants à titre individuel :

  • Vincent Bouvatier, Université Paris-Est Créteil
  • Christian Chavagneux, Alternatives Economiques,
  • Marc Chesney, Head of Department of Banking and Finance, Professor of Quantitative Finance, Université de Zurich
  • Marion Cohen, consultante indépendante
  • Jézabel Couppey-Soubeyran, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
  • Étienne Espagne, économiste
  • Rainer Geiger, administrateur de Finance Watch
  • Dominique Plihon, Université Paris XIII
  • Laurence Scialom, Université Paris Nanterre
  • Stéphanie Serve, Professeure des Universités en Sciences de Gestion, Université Paris-Est Créteil
  • Yamina Tadjeddine, Université de Lorraine